VMH-ANJOU-FORUM


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 TIGRE CONTRE SHERMAN LE DUEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mickymic
Invité



MessageSujet: TIGRE CONTRE SHERMAN LE DUEL   Dim 18 Nov - 12:21

j'ais trouvé un débat très intéressant sur un forum qui mérite d'etre partagé
le sujet l'éternel polémique sur l'efficacité du sherman face aux tigre je dirais qu'après lecture de se sujet,je vivait sur beaucoup de fausse vérité concernant ces chars, a vous de voir mes moi j'y ais appris des choses

Les char Tiger n'était pas nombreux en Normandie je crois qu'il y en as eu 3 bataillon de char lourd en Normandie plus un petit nombre dans la division Panzer Lehr soit 120 Tiger au grand maximum. Quand on vois le nombre de chars présents durant Totalize ou Goodwood c'est une proportion infime.

Le char Tiger était bon et les équipages exellents mais un Sherman 17pdr anglais peut détruire le Tiger à 1500 mètre, un Sherman 76mm à 400 mètres et un Sherman 75mm à 150 mètres. Sans compter les canon antichar de 6pdr qui le détruise à 300 mètres.

Dans le bocage les distances d'affrontements entre char tombe a 150 mètres maxi et danger peut survenir de tout coté (très mauvais pour le Tiger avec sa rotation de tourelle très lente). Dans le bocage le Tiger est une proie et pas un chasseur.

Sur terrain découvert et plat par contre les donnes sont inversé et le canon de 88mm L/56 du Tiger fait des ravages. Il détruit tout char allié a 2500 mètres.

Le mythe de l'invinciblité du Tiger n'est rien d'autre qu'un mythe.

Donc une fois de plus : la puissance des bataillons de Tiger est incontesté en Russie ou en Tunisie, en Normandie par contre c'est autre chose et il faut tout le flair et le savoir faire des tankistes allemands pour sortir vainqueur des engagements.



A 150 mètre le Sherman 75mm peut percer le blindage frontale d'un Tiger et de plus la tourelle du Tiger tourne trèssssss lentement alors que le pointage sur un Sherman est très rapide.

En gros en combat de rue ou dans le bocage, le sherman a l'avantage et dans la steppe de russie ou dans le désert (la ou le tigre a eu ces succès) c'est l'inverse.

Le Tiger en Normandie (il y en plus eu beaucoup apres) c'est surtout un mythe entretenu par les tankistes alliés qui les avais rencontré en Tunisie et en Sicile. Le Panther est bien supérieur au Tiger par exemple : blindage mieux profilé , cadence de tir plus rapide pour un canon 75mm L/70 aussi puissant, plus rapide et une vitesse de rotation de la tourelle.

Un dernier point, les longs canons des chars allemand leur posait bien des soucis dans le bocage du fait que les haie genait la rotation de la tourelle en cas de besoin alors que le canon du Sherman ne pose pas de probleme étant plus court.

En gros, le Sherman a l'avantage en 1 contre 1 a courte distance.

Niveau blindage, hormis la tourelle l'avant du Sherman est aussi blindé qu'un Tiger, c'est la puissance du canon qui fait la différence.


Tiger ou pas Tiger, si un obus incendie un char et que le feu fait détoner les munitions de bord ou si un obus atteint la soute a munition (60taine d'obus de 88mm plus la charge propulsive) la tourelle saute souvent comme un bouchon.

Des chars sans tourelle à la fin d'un combat, ce n'est pas quelque chose de rare. De plus les canons de 17pdr britannique sont très très puissants (plus puissant que l'obus du Tiger I):
La vitesse initial du projectile de 17pdr (76.2mm) est phénomenale : 1204 m/s et cela perce 130mm de blindage a 900 mètre et 192mm avec un obus au tungstene. Blindage maxi d'un Tiger I : 110mm à pratiquement 0° (droit donc).

En comparaison :
le 88mm L/56* à 820 m/s** (c'est le canon du Tiger I)
le 88mm L/71 à 1000 m/s

* L/-- cela indique la longueur du tube par rapport au diametre du canon. exemple /
56 x 88mm = 4928mm soit 4,93 mètres, la longeur du tube du Tiger I.
71 x 88mm = 6248mm soit 6,25M la longueur du tube du Tiger II.

**m/s mètre par seconde a la sortit du canon (c'est ce qu'on appel la vitesse initial)
Revenir en haut Aller en bas
mickymic
Invité



MessageSujet: Re: TIGRE CONTRE SHERMAN LE DUEL   Dim 18 Nov - 12:25

Les TIGER ont certes franchit l'Orne,pour aller à l'ouest de ce cours d'eau.Le 503 avec ses KII Porsche, les Jagdpnather et les TIGER du 101 SS ont combattu sur la rive ouest,mais bon aux environs immédiats de Caen,cote 112,Evrecy,Cheux ,Norrey en bessin et meme Carpiquet il y ade tres bonnes positions de tir pour ce type de chars.
De toute maniere il faut absolument profiter de l'avantage d'un canon puissant pour tirer l'ennemi de loin.
Tu sais tu vas dans certains coins au sud sud est de Falaise le terrain est bien entrecoupé de haises alors......
Ces chars étaient les pompiers du front et envoyés d'urgence comme les unités de WSS pour boucher les trous couvrir un mouvement retrograde ou contre attaquer,mais il est certain que la bocage n'avantage pas les L/71 il fera un coup au but à chaque fois mais à 100m,et le sherman transformé en barbecue.Mais n'oublions pas que l'ennemi principal de ces chars sont les Jabo et il vaut mieux se tapir dans les bocage meme si on tire l'ennemi à 100m que de se pavaner en terrain découvert comme aux environs d' Ifs ou en un mot dans le grand sud est de Caen.



Eh oui il s'agit bien de FIREFLY du A Squadron du 1st NORTHAMPTONSHIRE YEOMANRY de la 33e Brigade blindée GB,qui ont allumé 4 TIGER dont celui de Wittmann ce 8 aout 44.
Oui la roquette de Typhoon a été évoquée,mais une embuscade blindée est de loin l'hypothese la plus plausible.
Les Tiger ont été tirés comme des lapins a 1200 yards (1096 m) et comme le 76 Pdr est aussi puissant voire plus que le 88 L/56 on comprend mieux.
Je ne vais pas rentrer dans les détails de ce combat ce serait trop long mais les allemands surs de leur puisance et de leur blindage sont tombés sur aussi puissant et surtout sur un ennemi à l'arret et embusqué.
Conernant maintenant les roquettes d'avion et les obus de char il me semble que UNGERN oublie les munitions à charge creuse qu'elles soient roquettes ou obus.Donc une roquette de TYPHOON peut largement detruire un TIGER,on emploie les munitions à charge creuse contre les blindés ou les bunkers et les explos contre le véhicules légers ou pour arroser une lisiere supposée occupée par des fantassins.
De nos jours il existe les obus anti chars à tete en uranium appauvrit ,ainsi que les munitions air sol.
Les FIREFLY n'ont pas tiré des explos sur les TIGER mais des charges creuses,afin de reussir le son et lumiere.


Il est rare qu'une roquette d'aviation détruise un char, tout simplement parce que la roquette est lente (comparé à un obus) et elle n'est pas conçu pour percer un blindage. La charge explosive est à peine plus importante que dans un obus de campagne.

Si on tir un obus explosif sur un char bien blindé, il éclatera lorsqu'il le frappe et des éclats volerons partout. Rien ne percera le blindage (sauf si sa tombe sur le toit la ou le blindage est plus faible. Ca arrive que ça fasse des dégats).
Il n'est pas rare, par contre, qu'un char sont immobilisé par une roquette d'aviation, ou que ses armes secondaire soit détruite, ou que l'antenne radio soit arrachée, ou que la tourelle soit coincé. Mais rien de vital.

Les roquettes sont très éfficace contre les véhicules légers, l'artillerie et l'infanterie mais les blindés résistes souvent.

Les bombes d'aviation sont plus aptes a détruire les chars :

Si l'impact est proche, bien que rien ne perce le blindage, le déplacement d'air est si fort, l'explosion si puissante que le char peut-etre retourné, immobilisé, détourellé ou dans le pire des cas disloqué (les soudures laches et les boulons sautes les plaques les plus fines ce fendent, le char est literralement écrasé) et l'équipage si il survit est sonné a un point qu'il sera transformé en loque sourde sans combativité pour un moment.


Les Jabos ont été une des principales clefs de la victoire en Normandie,car ils ont géné les déploiements et usé le moral des unités de Panzer face aux blindés alliés,la chasse était ouverte et etre tankiste et avoir en permanenece un épée de Damoclès du style P47 ou Typhoon on ne fait pas la guerre de la meme manière.
On perd du temps et on gaspille de l'énergie à se camoufler,à effacer ses traces de chenilles qui mènent à un poste,à se poster à l'ombre des batiments et non pas en plein billard, à se deplacer de bosquet en bosquet bref en un mot on est un mulot face à une buse,la menace est omnipresente et tous azimuts,la mort peut surgir de partout.
Je ne sais pas ou tu as entendu que l'efficacité des jabos était surestimée mais c'est bien la premiere fois que j'entends parler de ceci.J'ai quelques bouquins sur la 9th AF et la 2nd TAF et meme des mémoires de pilotes de TYPHOON ou de P47,en un mot c'était la chasse aux canards.

Les jabos faisaient des ravages terribles , les balles de .50 et les obus de 20mm ricochaient sur la route et pénétraient dans le char par le dessous causant de nombreuses blessures légères à l'équipage , et quand les impacts arrivaient sur le char , c'est tout l'équipement extérieur qui prenait , en plus si le pilote avait un peu de chance quelques balles ou obus pouvaient pénétrer dans le compartiment moteur et y faire pas mal de dégat !


si les auteurs lisent ces lignes merci à eux
Revenir en haut Aller en bas
 
TIGRE CONTRE SHERMAN LE DUEL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le tigre contre ninja
» un site de profil de char
» T-34 en Normandie ?
» Liste de ma collection DVD/VHS Ninja
» Sherman à la bataille de Valmy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VMH-ANJOU-FORUM :: MESS-
Sauter vers: